Quel développement durable pour les PME ?

Publié par

L’objet de cette recherche est de tenter de comprendre en quoi les spécificités de gestion des entreprises de petite dimension peuvent conditionner leur engagement dans des démarches de développement durable.

En retenant comme cadre théorique le modèle de la PME, qui en présente les spécificités des modes de gestion, une observation empirique a permis d’étayer quelques pistes d’explication qui semblent se dégager et qui demanderont à être validées. L’étude de terrain de nature exploratoire, a été menée sous forme d’entretiens semi-directifs auprès de 11 dirigeants d’entreprises du sud de la France de moins de 20 salariés, appartenant à des secteurs d’activités divers. Compte tenu de la forte centralisation des autres éléments du modèle de la PME est ensuite mobilisé pour tenter d’expliquer à quelles conditions un engagement plus important semble possible.

La dénaturation de la PME, c’est-à-dire l’abandon des spécificités que l’on attribue généralement à ses modes de gestion (notamment en termes de formalisation des décisions, de formalisation des systèmes d’information, de rôle de la proximité, etc.) semble ainsi être une condition pour faciliter son engagement dans des démarches de développement

Auteurs:

Jean-Marie COURRENT
Maître de conférences en Sciences de Gestion
Université de Perpignan Via Domitia,
Équipe de Recherche sur la Firme et l’Industrie (ERFI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *