POINT DE CONJUCTURE – MAI 2015

Publié par

retouche-logo-cgpme

Croissance. Au premier trimestre 2015, le PIB augmente de 0,6 % après avoir stagné au dernier trimestre 2014. Il s’agit de la plus forte hausse depuis le deuxième trimestre 2013.
En outre, la croissance ainsi observée est plus élevée que les prévisions (+0,4 %).
Le principal soutien de la croissance au premier trimestre est la demande intérieure finale hors stocks. D’une part, les dépenses de consommation des ménages s’accélèrent (+ 0,8 % après +0,1 % fin 2014). D’autre part, le recul de l’investissement total s’atténue au premier trimestre (-0,2 % après -0,4 % fin 2014). En effet, l’investissement des administrations publiques croît après six trimestres de baisse (+ 0,3 % après -0,3 % fin 2014). De même, l’investissement des entreprises augmente légèrement (+ 0,2 % après -0,1 %). A contrario, le repli de l’investissement des ménages s’accélère (-1,4 % après -1,1 %).
Pour l’ensemble de l’année, le gouvernement prévoit dans son programme de stabilité une croissance de 1 % en 2015 et de 1,5 % en 2016. L’investissement devrait s’accroître de 3,3 % en 2016 contre 0,3 % en 2015 : il deviendrait de fait le principal soutien de la croissance. Le gouvernement mise, en effet, sur l’essor du pacte de responsabilité et sur le CICE pour soutenir l’investissement des entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *