Comment gérer l’interculture dans une PME indépendante

Publié par

En partant d’une définition organisationnelle du concept d’interculture, l’essaie proposé à pour objet de voir dans quelle mesure la PME indépendante réponds aux nécessités sociales et économiques de cette nouvelle réalité de l’intégration de mondes différents.

Il constate que la PME, de façon structurelle et coutumière, est rompue à l’intégration des cultures. Cela lui donne donc un avantage au moment où la réduction des espaces et du temps oblige les entreprises à intégrer les impératifs de l’interculturel. Mais en même temps la PME n’a vécu et pratiqué ce monde de la fusion des cultures que sur un microcosme. Il va lui falloir ouvrir largement son modèle si elle veut survivre.

Auteurs:

Gilles LECOINTRE
Groupe INSEEC – Lyon
Directeur scientifique des Universités de l’Économie PME
Chargé d’enseignement à l’ESSEC
Président-Directeur Général du groupe ICF-Intercessio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *